Collection "Pour quelques euros". Nous sommes trahis

8,00 €
TTC

LA THÉORIE OFFICIELLE DU « BLITZKRIEG » REMISE EN CAUSE

Nous savons aujourd’hui qu’en mai-juin, 1940  le plan Allemand dit « Manstein » était connu des Alliés depuis le mois de mars. Que ceux-ci connaissaient précisément la date de l’attaque dix jours auparavant. Que les armées allemandes étaient bien plus faibles, en nombre et en qualité. Que les « invincibles » colonnes du Blitzkrieg ne disposaient que de vingt jours de munitions et d’essence. Enfin que « l’étrange défaite » française résulta d’une suite d’ordres de retraits allant à l’encontre de ceux donnés par le haut commandement, et non d’une panique due à une « hallucination collective » ayant entraîné à Sedan la débandade de trois divisions devant des Panzer fantômes.

Donc d’une trahison militaire…

Or, la thèse du Blitzkrieg toujours en vigueur en ce début de 21ème siècle affirme que la victoire allemande « serait en réalité due à trois facteurs principaux:
-  Des hasards incompréhensibles

-  Des erreurs incompréhensibles des Alliés

- Un non moins incompréhensible individualisme de quelques généraux « fonceurs » à la tête des divisions blindées et qui mirent non seulement les Alliés, mais également la direction allemande devant le fait accompli. »

K.H. Frieser 1940 Défaite française, victoire allemande - page 86

Ceci alors que tous les historiens adeptes de cette « théorie de l’Incompréhensible » savent pertinemment qu’elle fut entièrement bâtie sur les témoignages des généraux de Vichy - ceux-là même qui avaient trahis - et que les ouvrages censés l’établir furent tous rédigés avant l’ouverture des archives françaises de la bataille en l’an 2000. Donc en l’absence des documents les plus importants.

Ce résumé des sept premiers tomes de la série de quatorze traitant du Grand Mensonge du XXe siècle, permettra au lecteur d’appréhender les fondamentaux du mensonge d’État qui, pendant quatre-vingt ans, permit d’effacer cette trahison militaire que tant de combattants dénoncèrent, mais que les historiens ne pouvaient prouver faute d’archives.

Voir le synopsis

Quantité

 

Paiement 100% sécurisé par un certificat SSL

 

Livraison depuis la France

 

Satisfait ou remboursé (voir nos Conditions générales)

Nous sommes trahis
9998 Produits

Fiche technique

Auteur
Christian Greiner
Langue
Français
Nombre de pages
350

Références spécifiques

Vous aimerez aussi